Améliorer la santé pour tous

Une nouvelle agence pour les maladies infectieuses

Une nouvelle agence de recherche sur les maladies infectieuses émergentes a vu le jour au sein de l’Inserm

19 Mar 2021

Conséquence de la pandémie de Covid-19, une nouvelle agence de recherche sur les maladies infectieuses émergentes a vu le jour au sein de l’Inserm, au début du mois du mois de janvier 2021. Décidée par l’État, elle aura pour rôle de renforcer la recherche pluridisciplinaire et biomédicale sur les maladies infectieuses émergentes comme Ebola, le Chikungunya ou encore Zika.

Placée à la fois sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation et celle du Ministère des Solidarités et de la Santé, l’agence doit aussi mieux armer scientifiquement la réponse publique à l’épidémie de Covid-19.

Comprendre les maladie émergentes

La nouvelle entité, baptisée ANRS, sera dédiée à la coordination et au financement de la recherche scientifique sur les maladies infectieuses émergentes, sur le sida, les infections sexuellement transmissibles et les hépatites virales. Elle conjuguera ainsi une activité de programmation scientifique adaptée et une capacité opérationnelle à lancer et gérer des appels à projet.

L’agence sera présidée par Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l’hôpital Bichat (AP-HP) et membre du conseil scientifique Covid-19. Elle combinera l’expertise scientifique et la réactivité du consortium Inserm-REACTing avec l’expérience et la capacité opérationnelle de l’Agence nationale de recherche sur le sida et les hépatites virales.

Ambitieuse et nécessaire, cette agence doit surtout aider à comprendre comment ces maladies émergent, savoir les traiter et être là en cas de prochaine crise sanitaire.

Que recherchez-vous ?