Améliorer la santé pour tous

Robocath réalise la première intervention vasculaire à distance

La première intervention vasculaire à distance in vivo en Europe a été réalisée avec succès sur un animal

@Robocath
19 Mar 2021

La première intervention vasculaire à distance in vivo en Europe a été réalisée avec succès sur un animal, le 8 décembre dernier, grâce à la solution robotisée R-One de l’entreprise Robocath. Les instruments introduits dans ce robot, installé à Rouen, étaient manipulés depuis Caen grâce à une unité de commande intégrant un logiciel.

Déjà commercialisée, cette technologie robotique présente deux atouts majeurs pour l’activité des chirurgiens : la radioprotection, avec la suppression de l’exposition aux rayons X pour les cardiologues, et l’aide à la précision du geste lors d’une angioplastie. Cette démonstration de faisabilité est une première étape avant de passer à une étude clinique sur l’homme et ainsi prouver l’intérêt de cette technologie pour un traitement plus rapide des infarctus ou des AVC.

En Europe, selon une estimation, en cas d’infarctus, 40 % de la population n’a pas accès à une angioplastie coronaire, du fait des temps de transport vers un centre spécialisé. Les télé-interventions représentent donc un enjeu de santé publique majeur. Le traitement de l’AVC pourrait également bénéficier de cette innovation car il nécessite une thrombectomie, c’est-à-dire le retrait par aspiration du caillot sanguin obstruant l’artère. Une intervention devant être faite dans un délai très court pour sauver le patient ou éviter l’hémiplégie, d’où l’intérêt d’une telle intervention à distance.

Robocath entame aujourd’hui une étape clé de son développement à l’aube d’une nouvelle ère de traitement en médecine interventionnelle au niveau mondial.

Que recherchez-vous ?