Améliorer la santé pour tous
Medecine

Le Français 4P-Pharma s'associe au Coréen Oncocross

Pour accélérer la découverte de candidats-médicaments pour soigner la sclérodermie, une maladie auto-immune rare, 4P-Pharma va bénéficier de la plateforme d'intelligence artificielle d'Oncocross.

6 Déc 2021

L’accord de collaboration vient d’être signé. Les deux sociétés vont développer conjointement un candidat-médicament pour le traitement de la sclérodermie, une maladie auto-immune rare affectant la peau et les organes pour laquelle il n’existe aucun traitement de fond approuvé aujourd’hui. 8 000 à 9 000 personnes en sont atteintes en France (30 à 240 cas par million d’habitants dans le monde). 

Oncocross criblera des candidats-médicaments grâce à sa plateforme d’IA. 4P-Pharma établira un programme de maturation de R&D pour caractériser davantage le candidat et démontrer son potentiel pour le traitement de la sclérodermie. 

4P-Pharma est une société de biotechnologie spécialisée dans la sélection et l’accélération du développement de molécules thérapeutiques. Fondée en 2014, elle crée des ponts entre la recherche académique et l’industrie pharmaceutique, en nouant des partenariats avec des SATT (sociétés d’accélération de transferts technologiques) d’universités, et d’autres sociétés de biotechnologie. Elle dispose également d’un laboratoire à l’Institut Pasteur de Lille.

« Cet accord de collaboration de recherche avec Oncocross est une opportunité considérable pour le développement réussi et rapide d’une thérapie innovante pour la sclérodermie. Il souligne notre engagement commun à apporter des solutions novatrices aux patients », Revital Rattenbach, présidente de 4P-Pharma

La plateforme d’IA d’Oncocross se base sur des données transcriptomiques et des données de patients. La technologie développée par la biotech coréenne présente une précision d’environ 40 %, du criblage de l’IA in silico à la validation in vivo. Les études pré-cliniques en laboratoire seront réalisées dans les locaux de 4P-Pharma. 

4P-Pharma prépare également un essai clinique de phase 1 auprès de patients souffrant d’arthrose, avec sa filiale 4Moving Biotech, et un essai clinique de phase 2 pour son traitement curatif des complications aigües et chroniques liées à la COVID-19, portée par sa filiale 4Living Biotech, en partenariat avec Sanofi. Deux autres projets sont à l’étude. Le premier est en collaboration avec l’Institut de la vision, pour un traitement de la DMLA sèche, la dégénérescence maculaire liée à l’âge et la maladie de Stargardt. L’autre porte sur la SLA, la Sclérose Latérale Amyotrophique. 

Que recherchez-vous ?