Améliorer la santé pour tous

La Fondation Hopale, destination idéale pour les pathologies de l'appareil locomoteur

Les 15 établissements qui composent la Fondation Hopale accueillent chaque année de plus en plus de patients venant du monde entier.

25 Oct 2022

Officiellement fondée en 1997, la Fondation Hopale bénéficie en réalité d’une expérience de plus de cent ans puisque le premier des centres qui la composent, l’Institut Calot, a été créé par le Docteur François Calot, chirurgien orthopédiste, en 1900. C’est d’ailleurs toujours là, à Berck-sur-Mer, que se trouve le siège de la Fondation.

L’opérateur de santé entend aujourd’hui davantage se développer sur le segment international, qui présente des perspectives de croissance exponentielles de l’ordre de 30% par an. 

A seulement deux heures de Paris, au nord de la France, les 2500 professionnels qu’elle emploie sont hyper-spécialisés.

“Notre expertise dans les pathologies ostéo-articulaires et de l’appareil locomoteur est notre grande force. Nous nous concentrons sur des choses que nous faisons très bien et tout le temps. Des médecins aux infirmiers en passant par les kinés, tous connaissent parfaitement les procédures, de la chirurgie à la rééducation”, Adrien Molin, coordinateur international de la Fondation Hopale.

La Fondation Hopale propose un parcours de soin intégré et multidisciplinaire. Tout est fait sous le même toit. “Cela bénéficie évidemment au patient parce que tout est sur place, pour une prise en charge globale”, poursuit Adrien Molin

Le coordinateur gère le parcours de soin du patient étranger de A à Z : il reçoit et pré-trie les demandes, s’occupe de toutes les démarches en amont de la prise en charge (rendez-vous, téléconsultations, logistique,…). Il sollicite aussi l’avis des médecins et ensemble, ils travaillent à l’élaboration du protocole thérapeutique définitif. 

La Fondation Hopale jouit d’une  notoriété historique en chirurgie orthopédique. Elle est régulièrement classée parmi les meilleurs opérateurs sur ces spécialités au niveau national. Elle compte également un pôle d’expertise dédié à la neurochirurgie du rachis, dirigé par le Pr Richard Assaker. L’orthopédie pédiatrique est quant à elle gérée par une autre sommité respectée de ses pairs, le Dr Christian Morin.

“L’activité de rééducation constitue également l’un de nos axes de développement majeurs à l’international, parce-que cela n’existe pas dans la plupart des pays étrangers”, détaille-t-il.

Joyau du groupe dans ce domaine, le centre de rééducation Jacques Calvé s’appuie sur 6400 m² de plateaux techniques, ce qui en fait le deuxième plus grand de France. Il est équipé des dernières technologies et machines de pointe. Une vingtaine de métiers sont représentés (neuropsychologue, ergothérapeute, kiné, professeurs de sport adapté,…). L’approche d’Hopale tient en trois mots : rééducation, réadaptation et réinsertion. Car après un accident, comme un AVC, il faut réadapter l’environnement du patient, mais aussi le réinsérer, l’aider à repasser son permis de conduire avec son handicap par exemple, ou lui apporter l’aide d’une assistante sociale. Autant de services fournis par le groupe hospitalier et ses partenaires.

Les patients internationaux sont adressés par des conciergeries médicales, des sociétés d’assistance médicale, des assurances ou encore d’autres hôpitaux. Les patients expatriés viennent majoritairement d’Afrique et du Moyen-Orient, mais aussi du Royaume-Uni (où 6,8 millions de personnes sont en attente d’une opération).

Le développement à l’international de la Fondation Hopale est aussi axé sur la formation de professionnels de santé étrangers par le déploiement de son expertise.

Que recherchez-vous ?