Améliorer la santé pour tous

Fizimed apporte des solutions simples pour la santé des femmes

Avec Emy, une sonde connectée de rééducation périnéale à domicile, la startup française adresse les problèmes de fuites urinaires et de relâchement du périnée dont souffrent beaucoup de femmes. 

13 Oct 2021

A son lancement en 2017, Fizimed est partie d’un constat simple : 1 femme sur 10, en France, souffre de fuites urinaires. “Ce sujet bien que tabou est pourtant tout à fait normal”, explique Emeline Hahn, son CEO. A l’origine, des kinésithérapeutes lui ont fait part de la nécessité de mieux accompagner les femmes à leur domicile, en plus et après les séances de rééducation du périnée, avec les professionnels, sages-femmes y compris. Le spectre de patientes concernées est large. Il va du postpartum aux femmes souffrant de fuites urinaires, de problèmes pendant les relations intimes, d’une descente d’organes ou encore d’un relâchement des muscles du périnée à la ménopause. 

“Fizimed normalise ces sujets tabous liés à la santé de la femme, en apportant des solutions simples à un problème hyper commun mais peu connu, le relâchement du périnée”,  Emeline Hahn, CEO.

La sonde, fabriquée avec des matériaux médicaux, fonctionne en Bluetooth. Connectée à une application, elle fonctionne de façon très ludique. 20 mini-jeux basés sur des protocoles médicaux, des exercices de contraction et de relâchement, sont proposés à la patiente. Elle peut ainsi suivre sa progression sur le long terme, grâce à différents indicateurs. Le but est qu’elle l’utilise 5 à 20 minutes plusieurs fois par semaine, pendant le temps jugé nécessaire. Le dispositif peut bien sûr être utilisé à nouveau, dès que le besoin s’en fait sentir. 

Une étude clinique menée pendant deux ans, aux hôpitaux universitaires de Strasbourg, dans l’est de la France, a démontré l’efficacité du dispositif. 98 % des femmes ont noté une nette amélioration de leurs symptômes.

Le produit est à l’heure actuelle commercialisé en pharmacies et en ligne, sur des sites spécialisés, en Europe et en Asie. Il coûte 199 euros. 

Fizimed s’attaque maintenant au marché américain. La startup a déjà une filiale à Chicago. En plus de proposer son dispositif aux établissements de santé et aux gynécologues, elle espère poursuivre son combat sociétal et assurer une mission d’éducation sur ce sujet. 

Fizimed est accompagnée par le programme Next French Healthcare, ce qui lui a déjà permis de mieux comprendre le marché américain et sa réglementation et de planifier des rencontres avec des acteurs clefs de l’écosystème santé américain.

Que recherchez-vous ?