Améliorer la santé pour tous

Bientôt le plus grand pôle au monde dédié à l'oncologie en France ?

L'association Paris Saclay Cancer Cluster espère rassembler au sud de Paris tous les acteurs liés à l'oncologie.

10 Mai 2022

L’association Paris Saclay Cancer Cluster a officiellement été lancée le 4 février dernier, en présence d’Oliver Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, et Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette association est née de l’impulsion d’acteurs privés et publics, Sanofi, Gustave Roussy, l’Inserm, l’Institut Polytechnique de Paris et l’Université Paris-Saclay. Elle a pour ambition d’accélérer le développement de l’innovation en oncologie, au plus près des patients. 

Tous ces acteurs ont dressé le même constat : ”La France dispose d’une expertise mondialement reconnue en oncologie. La région parisienne est la deuxième au monde en termes de publications scientifiques, mais nous disparaissons des radars quand le VC (venture capitalist) funding commence”, déplore le Professeur Fabrice André, Directeur de la recherche de l’Institut Gustave Roussy. 

”Notre analyse montre que pour que des compagnies françaises créent de la valeur et des médicaments pour les patients en oncologie, il faut regrouper les acteurs au même endroit, dans une chaîne de valeur ininterrompue (médecins, mathématiciens, physiciens, biologistes, big pharma, startups, patients…)”, Pr Fabrice André, Directeur de la recherche de l’Institut Gustave Roussy, cofondateur du Paris Saclay Cancer Cluster.  

Selon eux, la recherche française est excellente, mais n’est pas assez en rupture. Pour y parer, il faut favoriser l’interdisciplinarité et attirer les talents. Second verrou cité par le Pr André : la complexité administrative. ”C’est l’enfer pour les startups, il leur faut taper à trop de portes, l’écosystème est fragmenté. Nous proposons donc de tout rassembler derrière un seul guichet et de rapprocher les différents acteurs.”

C’est la base de la proposition soumise par le Paris Saclay Cancer Cluster à l’Etat français, en réponse à l’appel à projets BioCluster lancé par le Secrétariat général pour l’investissement, ”un copier/coller du Kendall square de Boston, mais construit autour des hôpitaux”, précise le Pr André. Cet appel à projets vise à créer trois clusters en France dans la recherche biomédicale. L’association saura fin juin 2022 si son dossier est sélectionné. 

Des collaborations ont déjà lieu au sein de l’association. Elle achète par exemple des plateformes en commun pour impulser des projets scientifiques one of a kind, mais si elle remporte l’appel d’offres, son projet ”pourrait devenir d’ici cinq ans environ le plus gros pôle au monde dédié au cancer”, se réjouit le Pr André. 

Le campus Grand Parc est actuellement en cours de construction à Villejuif. 60 000 m2 de bâtiments vont être consacrés à la recherche biomédicale, auxquels s’ajouteront environ 40 000 m2  supplémentaires. C’est là que le Paris Saclay Cancer Cluster souhaiterait s’installer.

Que recherchez-vous ?