Améliorer la santé pour tous
radiology

AZmed s'associe à GE Healthcare pour mieux diagnostiquer les fractures

Rayvolve est le premier outil d’IA algorithmique français à avoir reçu le marquage CE pour une utilisation en radiologie standard. Il apporte un gain de temps et plus de précision aux radiologues.

7 Déc 2021

Le logiciel Rayvolve d’AZmed est désormais disponible sur le PACS (serveur d’images médicales) de GE Healthcare via la plateforme Edison™ Software Marketplace. Cet algorithme de deep learning de pointe optimise le flux de travail des professionnels de radiologie, en leur faisant gagner en moyenne 36 % de temps, pour une détection des fractures améliorée et une réduction des erreurs d’interprétation de 20%. 

3 millions de radiographies ont été collectées, étiquetées et utilisées pour entraîner l’algorithme d’IA. Résultat : une sensibilité de 96 % lors de l’analyse radiographique, avec une spécificité supérieure à 86 %.

AZmed noue ce partenariat avec GE Healthcare, leader mondial dans le diagnostic d’images médicales, pour “intégrer ingénieusement dans les outils de General Electrics l’intelligence artificielle pour qu’elle soit accessible et pertinente, sans clic supplémentaire pour les professionnels de santé”, explique Julien Vidal, CEO et cofondateur. 

A la création d’ AZmed, en 2018, les cofondateurs_dont un médecin externe de l’AP-HP_partent du constat que les besoins en imagerie médicale explosent, avec le même nombre de spécialistes, et donc un manque de temps et de disponibilité des professionnels évident et problématique.

“En s’associant avec GE Healthcare, AZmed permet aux professionnels de santé de se familiariser avec l’IA, pour un gain de temps dans l’examen de la radiographie, avec une information au bon endroit et au bon moment et un diagnostic sécurisé qui offre un filet de sécurité supplémentaire, bien souvent dans un contexte d’urgence”, Julien Vidal, CEO et cofondateur de AZmed.

Une fois configuré, Rayvolve reçoit les radiographies envoyées depuis le PACS, les télécharge et les analyse avant de renvoyer les radiographies d’origine avec un doublon en moins d’une seconde. Ce doublon est une image radiographique annotée grâce à l’IA qui offre des informations aux radiologues afin de contribuer à la détection des fractures.

Les professionnels n’ont donc pas besoin de changer leur console de visualisation. Sur la même image apparaît la prédiction d’IA de façon fluide sans obstruer la vue du radiologue. 

La première solution de détection de fracture de AZmed a obtenu son marcage CE en juin 2019, la seconde solution pour les pathologies du thorax, avant l’été 2021. Rayvolve est déjà utilisé par plus de 50 centres d’imagerie médicale en France. Le logiciel devrait obtenir son autorisation de mise sur le marché américain courant 2022.

Que recherchez-vous ?