Améliorer la santé pour tous
glove

Abys® Medical réussit sa première série A de 3 M€

La deeptech spécialisée dans la chirurgie du squelette a finalisé en août 2021 une levée de fonds en ouvrant son capital à des investisseurs.

21 Déc 2021

Avec son concept de chirurgie 4.0, Abys Medical entend révolutionner l’acte chirurgical, en accompagnant le médecin avec des outils logiciels et d’intelligence artificielle, depuis l’élaboration de la stratégie chirurgicale jusqu’au bloc opératoire. 

Depuis mars 2021, la deeptech basée à La Rochelle précommercialise une première solution vétérinaire. Elle s’apprête désormais à lancer un autre système pour la chirurgie orthopédique et traumatologique. 

Pour favoriser sa croissance, elle a opéré une levée de fonds de 3 millions d’euros en ouvrant son capital au fonds d’investissement institutionnel Océan Participations, ainsi qu’à des investisseurs privés à forte expérience dans le domaine de l’industrie de santé.

“Notre ambition est de standardiser la chirurgie orthopédique et traumatologique sur mesure et d’instituer une nouvelle référence. Nous souhaitons remettre entre les mains du chirurgien la planification et le contrôle de l’opération pour une connaissance complète du patient”, Arnaud Destainville, Président et cofondateur de Abys Medical.

Grâce à une plateforme web collaborative unique, le médecin planifie et modélise en détail sa chirurgie. Il peut simuler en 3D chaque séquence de l’opération, totalement en ligne, sans aucune installation logicielle (100% cloud), et en moins de 30 minutes à partir du scanner du patient. Une application l’assiste également pendant l’opération, grâce à un tableau de bord sous forme d’hologrammes. Le chirurgien peut aussi réaliser des implants personnalisés pour réparer les os des patients. “C’est un système complet, interdépendant, qui accompagne le chirurgien de A à Z”. 

Abys Medical anticipe déjà son prochain tour de table pour fin 2022 (6 millions d’euros), date à laquelle elle espère également livrer la version finale du produit humain, codéveloppé avec sept centres référents, en majorité au sein de l’AP-HP (Paris). Dès 2024, la startup ambitionne de proposer une solution plus complète utilisant davantage l’intelligence artificielle pour en automatiser les fonctions. Elle entend apporter une assistance au diagnostic, avec une proposition de traitement chirurgical, et améliorer le rôle des hologrammes pour guider le geste du médecin pendant l’intervention. Ces évolutions technologiques impliquent de mobiliser 12 millions d’euros supplémentaires à cette première levée de 3 millions d’euros.

Prochains événements

Que recherchez-vous ?